La sieste en entreprise, faut-il dormir pour réussir ?

2986754704_30805230ab_bAu cours d’une longue journée, remplie de stress et de contraintes, il est normal que votre corps réclame lui aussi une pause. Exit le café qui vous ronge l’estomac et vous met sur les nerfs, ce dont vous avez besoin, c’est d’un repos bref mais réparateur, Yrytys a nommé : la sieste !

Qu’on se le dise, les paupières lourdes, le regard dans le vide, difficile d’avoir l’air dynamique…Outre ce qui se passe sur votre visage, les méfaits de la fatigue ont des répercutions désastreuses sur votre santé à long terme : obésité, diabète… sachez qu’accorder un peu de paix à votre corps, au cours de la journée, pourrait vous épargner bien des ennuis. Ainsi les études démontrent que vous diminuerez de 37% les chances de développer une maladie cardiaque si vous pratiquez la sieste.

En plus de vous détendre, la sieste régénère l’activité cérébrale et favorise vos performances professionnelles.

Si en France, la sieste souffre d’une connotation négative, c’est loin d’être le cas dans tous les pays du monde. Ainsi, en Chine, le droit à la sieste est inscrit dans la constitution ; au Japon elle est imposée aux salariés et enfin aux États-Unis, la sieste est devenue un outil de management incontournable. Les grandes entreprises l’auront compris, il faut traiter un besoin (et non pas une envie).

Les spécialistes vous prescriront entre 20 et 30 minutes de sieste entre 14h et 16h (idéalement) dans un endroit calme. Ce petit moment de repos vous fera récupérer l’équivalent de 2h de sommeil ! Quelques minutes de parenthèse qui vous feront gagner des heures de productivité accrue et une santé de fer… ! À vos oreillers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>